Inventaire

Avec le soutien de l’association des Amis de Muma et la Fondation Jan Michalski.

Catalogue raisonné de l’œuvre artistique de Muma

par Marta Pomodoro

1990 – 2018

Description du travail

La mise en place d’un système d’archivage de l’œuvre picturale de Muma est un travail de recherche sur le parcours artistique du peintre, sur la base de documents et de sources bibliographiques existantes. Ce travail demande une connaissance approfondie des œuvres de Muma pour analyser et contextualiser les différentes étapes de sa création et ses choix stylistiques et formels.

Dans le but de créer un catalogue numérique, l’ensemble de l’œuvre picturale est répartie sur 10 périodes, chacune caractérisée par des caractéristiques stylistiques, thématiques et techniques reconnaissables. Pour chaque époque, que l’on a appelé « rubrique », est effectué un travail de sélection d’une quinzaine de travaux de Muma, sur la base de l’importance qu’ils ont eue dans la définition d’une période artistique précise. L’ensemble des caractères techniques, les matériaux utilisés, la période de création etc., accompagnent chaque œuvre. Aussi, des mots-clés permettent de trouver rapidement une pièce selon un élément, une technique ou un thème qui la caractérise.  Il s’agit ensuite de reconstruire l’histoire de chaque œuvre en cherchant de la re-contextualiser : trouver les lieux où elle a été exposée, énoncer les médias qui l’ont mise en valeur ou encore définir les raisons déterminant un choix stylistique particulier.

 

L’importance du texte dans l’œuvre

L’artiste catalan introduit souvent dans ses tableaux des petits textes (écrits au crayon aux marges du dessin), parfois déchiffrables mais souvent trop petits pour être lus sur des images de catalogue. Des mots imprimés, des signatures, des notes et des textes qui sont parfois des jeux de mots, parfois des provocations ou encore des réflexions sur le monde de l’art et sur le rapport du spectateur à la création artistique. Parfois écrits en catalan, la langue maternelle de l’artiste, ces textes sont traduits lors du travail d’archivage, mais le plus souvent en français. Ainsi, le travail demande différents entretiens avec l’artiste lui-même afin d’obtenir des informations au sujet de ces textes qui paraissent comme des traces archéologiques à déchiffrer.

Le rapport au texte est donc un aspect central dans le parcours artistique de Muma : la réflexion autour du signe est à la fois transmise par l’écriture et par la peinture. L’on ressent dans les travaux de Muma un besoin d’ajouter la dimension écrite aux œuvres picturales, comme pour justifier ses choix et les contextualiser. À l’instar de annotations qui documentent l’exécution d’une œuvre, les paroles de l’artistes nous aident à mieux entrer dans son univers créatif et à l’explorer étape par étape. Il y’a quelque chose de sincère dans les paroles qui accompagnent souvent les images de nombreuses œuvres. Les textes et les mots se présentent comme un ensemble de traces, chacune ayant sa raison d’être, raison que l’on cherche à découvrir lors du travail d’archivage.

Outre les textes des tableaux, Muma utilise la parole écrite pour réfléchir autour de la signature de l’artiste. La signature évolue en scandant son parcours artistique. Chaque signature est accompagnée par sa propre histoire et correspond à une période formelle précise. De ce fait, au fur et à mesure que l’on se familiarise avec l’univers artistique de Muma, l’on s’attend à trouver une signature spécifique en rapport au style ou à la thématique de l’œuvre.

En somme, il s’agit d’un travail passionnant et pointu, car ledit catalogue raisonné doit être pensé pour être flexible et pouvoir accueillir continuellement de nouvelles créations tout en gardant un ordre logique. La recherche de la bonne méthodologie à employer est donc l’une des tâches les plus importantes. L’objectif est de créer un ordre systématique pour chaque type d’information relative à une œuvre, dans le but de rendre un travail clair pour les personnes qui utiliseront le catalogue dans le futur.